MAISON D'ÉDI
TIOMANCHOISE
La localecturau coeur de la Manche
Tout le monde savait que c'était impossible. Il est venu un imbécile qui ne le savait pas et qui l'a fait."
Marcel PAGNOL

Les échanges, c'est bien.

Lundi 16 Mars 2020

Quand j'entends certains (ir-)reponsables poitiques se gargariser devant la mondialisation et la multiplication des échanges, je souris amèrement. Si les marchandises, les personnes, les informations et les capitaux circulent librement, il en va de même avec les virus et les maladies. la Covid-19 en est l'exemple le plus flagrant. 
C'est là qu'on voit les limites de la mondialisation. En mettant les territoires en concurrence, en délocalisant les chaînes de production, les grandes entreprises ont fragilisé les économies nationales. Les politiques ont beau promettre réformer le système économique international, ils n'ont eu de cesse d'encourager les entreprises à faire des économies d'échelles.

Quand un candidat à une élection municipale dit que l'économie, c'est du trafic, il n'a rien compris. L'économie, c'est une alchimie entre production, besoins et échanges. La stratégie des flux tendus est une catastrophe: quand une boîte a "zéro stock", elle est vulnérable face à la demande.

Le "village planétaire", tant vanté, ressemble à une bourgade médiévale décimée par la grande Peste de 1347. La rapidité de la propagation donne le tournis. La Chine, principale puissance industrielle mondiale, est devenue l'homme malade de la planète.  
 
L'économie mondiale risque d'entrer dans un long hiver. Les chaînes d'approvisionnement, notamment chinoises, sont perturbées, menaçant les entreprises. Les pays dépendent de fournisseurs. Si ces derniers sont confrontés à des difficultés sanitaires, toute la boucle peut se briser.  

Il faudrait repenser une nouvelle économie, fondée sur des échanges à plus courte distance, une meillleur prise en compte des préoccupations environnementales et surtout une relocalisation d'une partie de la production industrielle. Une économie uniquement fondée sur les services repose sur du sable, puisque elle ne produit rien.

Partagez sur les réseaux sociaux

Catégorie

Autres publications pouvant vous intéresser :

Commentaires :

Laisser un commentaire
Aucun commentaire n'a été laissé pour le moment... Soyez le premier !